Le terme « slow cooking » peut vous donner l'impression d’être réservé aux cuisines étoilées, mais il n’en est rien. Cette technique de cuisson est à la portée de tous. Il s’agit en effet d'une manière très simple de préparer de la viande au four ou au barbecue. En permettant à la viande de cuire lentement, à basse température, vous lui laissez le temps de devenir encore plus tendre et d’absorber plus de saveurs. Vous en salivez déjà ? Découvrez ici comment pratiquer le « slow cooking » à base de viande.
 
Le slow cooking est apparu au 18e siècle, d’une manière fortuite. Le scientifique britannique Benjamin Thompson a alors découvert par hasard ce mode de cuisson lente de la viande après avoir oublié son plat dans le four. Comme la viande avait refroidi très lentement, elle avait gagné en fondant et en saveur. Songez à des préparations populaires comme les carbonnades ou le ragoût de joues de porc, qui sont également des mets nécessitant une cuisson lente.
 

Comment se lancer dans le slow cooking ?

La cuisson lente de la viande, selon le principe du slow cooking, peut se faire au barbecue ou au four. Tenez compte des éléments suivants :
-       Utilisez un barbecue avec thermomètre intégré et couvercle entièrement refermable.
-       Comptez au moins 4 heures pour la préparation de la viande.
-       Veillez à ce que la température de préparation ne dépasse jamais les 99 degrés.
 
En effet, avec le slow cooking, la viande se cuit à basse température, entre 70 et 95 degrés. Selon le type de viande et le mode de préparation ou de cuisson souhaité, suivez cette règle d’or :
-       Bœuf rosé - entre 70 et 75 degrés
-       Bœuf bien cuit - entre 80 et 85 degrés
-       Veau, porc ou agneau rosé - entre 80 et 85 degrés
-       Veau, porc ou agneau bien cuit - entre 90 et 95 degrés
 
Ce sont les principes de base du slow cooking. Avant que la viande commence son long processus de cuisson, elle est généralement d’abord brièvement cuite à la poêle. Ces 10 minutes pendant lesquelles une croûte se forme des deux côtés de la viande sont les seules qui vous demandent un véritable travail. Même si le terme ne l’indique pas, le slow cooking ne prend pas plus de temps qu'un plat rapide à réaliser, comme un wok oriental. C’est au four ou au barbecue de faire lentement tout le travail. Pendant ce temps, mettez la table !